LEAD 1-Grèce-Hollande insiste sur la nécessité de décisions rapides

mardi 7 juillet 2015 18h25
 

(Avec déclarations complémentaires, contexte)

BRUXELLES, 7 juillet (Reuters) - Les décisions susceptibles de permettre à la Grèce, surendettée et au bord de la faillite, de rester dans l'euro doivent être impérativement prises cette semaine, a déclaré mardi François Hollande à Bruxelles, en arrivant à un sommet de l'Eurogroupe.

Les ministres des Finances de la zone euro ont d'abord entendu leur nouveau collègue, Euclide Tsakalatos, avant que les chefs d'Etat et de gouvernement débattent des premiers éléments de réponse d'Athènes avec le Premier ministre Alexis Tsipras.

"La Grèce doit faire des propositions sérieuses", a dit le président français. "Elles ont déjà été énoncées. Elles doivent être précisées. C'est l'enjeu de la réunion de ce soir."

Ce travail devra se poursuivre après le sommet de la zone euro a poursuivi François Hollande.

"Nous devons faire preuve de responsabilité, de solidarité mais aussi de rapidité (...) C'est-à-dire que c'est dans la semaine que les décisions doivent être prises", a-t-il résumé.

Pour ce qui est de la solidarité, François Hollande a souligné que les partenaires de la Grèce devraient fournir une "aide immédiate" à Athènes, à condition qu'elle s'inscrive dans une perspective de moyen terme. (Julien Ponthus, avec Emmanuel Jarry à Paris, édité par Yves Clarisse)