La Grèce, un sujet avant tout politique-Oudéa (Société générale)

mardi 7 juillet 2015 12h35
 

PARIS, 7 juillet (Reuters) - La Grèce est un dossier avant tout politique qui concerne moins les marchés financiers ou les banques, a déclaré mardi Frédéric Oudéa, directeur général de la Société générale.

"Je pense que la situation est en fin de compte avant tout politique", a-t-il déclaré lors des rencontres financières annuelles de Paris Europlace.

"La question va au-delà de l'impact sur les marchés financiers et les banques", a-t-il ajouté en rappelant que le secteur bancaire européen avait pris ses pertes sur la dette grecque il y a cinq ans et avait depuis fortement réduit son exposition au pays.

La Société générale, qui avait une filiale en Grèce, l'a cédée en 2012 à une banque locale.

Pour Frédéric Oudéa, il s'agit plus aujourd'hui d'une question liée à la construction de l'Europe, ce qui explique la forte implication des gouvernements.

"Je pense qu'il y a une volonté de maintenir autant que possible la Grèce" (dans la zone euro), a-t-il encore dit.

(Yann Le Guernigou et Leigh Thomas, édité par Yves Clarisse)