BOURSE-Springer grimpe, rumeurs de négociations avec ProSieben

mardi 7 juillet 2015 10h57
 

FRANCFORT, 7 juillet (Reuters) - Axel Springer bondit mardi en Bourse de Francfort, dopé par des informations publiées la veille selon lesquelles l'éditeur allemand a repris les négociations de fusion avec son compatriote, le groupe de télévision ProSiebenSat.1.

Le titre a toutefois abandonné une partie de ses gains après la publication d'un communiqué affirmant que l'actionnaire majoritaire du groupe, Friede Springer, la veuve du fondateur, n'était pas disposée à renoncer à son contrôle, sans pour autant démentir clairement la reprise de négociations avec ProSiebenSat.1.

L'action a pris jusqu'à 8,5% en début de séance et gagne encore 6,15%, plus forte hausse de l'indice paneuropéen Stoxx 600, à 50,20 euros vers 08h35 GMT, alors que ProSiebenSat.1 progresse de 1,06% à 44,90 euros.

Des sources proches du dossier ont indiqué lundi à Reuters que les deux groupes avaient relancé des discussions en vue d'une fusion pour appuyer leur offensive dans les médias numériques.

Dans son communiqué de mardi, Axel Springer déclare poursuivre la mise en oeuvre de son projet de transformation du statut légal de la société en KGaA (Kommanditgesellschaft auf Aktien ou société en commandite par actions), ce qui permettrait à la famille de conserver son contrôle même si sa participation passait sous la barre des 50%, contre environ 57% actuellement.

"En conséquence, les spéculations concernant un renoncement au contrôle sont complètement infondées", a dit Springer tout en refusant de commenter "la substance des spéculations de marché".

ProSieben n'a pas non plus commenté les informations concernant une reprise des négociations.

Axel Springer avait déjà tenté de racheter ProSieben il y a une dizaine d'années mais en avait été empêché par les autorités de la concurrence et l'autorité de tutelle des médias KEK, qui estimait que l'entité issue de la fusion exercerait trop d'influence sur l'opinion publique.

Depuis, le titre Axel Springer a pris environ 50%, ce qui porte la capitalisation du groupe à 4,7 milliards d'euros, alors que la capitalisation de ProSieben a plus que triplé à 9,8 milliards.

Les sociétés ont dégagé à elles deux un chiffre d'affaires de 5,88 milliards d'euros l'an dernier, dont trois milliards pour Springer. (Maria Sheahan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)