La Grèce doit accepter de réformer en profondeur, dit Mark Rutte

lundi 6 juillet 2015 21h27
 

AMSTERDAM, 6 juillet (Reuters) - Le gouvernement grec va devoir accepter de réformer en profondeur s'il souhaite rester dans la zone euro, a averti lundi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

"Si les choses restent en l'état, nous sommes dans l'impasse. Il n'y pas d'autre choix. Ils doivent être prêts à accepter de profondes réformes", a-t-il déclaré lors d'un débat au parlement sur la victoire du "non" au référendum grec de la veille.

En l'absence de telles réformes, a poursuivi le chef du gouvernement, les Pays-Bas ne sont pas prêts à contribuer davantage au sauvetage des comptes publics d'Athènes.

C'est désormais au gouvernement grec de faire de nouvelles propositions qui devront être soumises mardi aux chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro, a ajouté Mark Rutte. (Toby Sterling, Jean-Philippe Lefief pour le service français)