LEAD 2-Wall St plie mais ne rompt pas face à la tourmente grecque

lundi 6 juillet 2015 23h32
 

* Le Dow perd 0,26%, le S&P 0,39%, le Nasdaq 0,34%

* L'espoir d'un accord en Grèce demeure

* Scepticisme sur l'efficacité des mesures chinoises (Actualisé avec des précisions, éléments de change et obligataires)

par Tanya Agrawal et Rodrigo Campos

NEW YORK, 6 juillet (Reuters) - Wall Street a terminé en légère baisse sa première séance -- volatile -- au retour du long week-end de l'Independence Day, réagissant aux nouvelles en provenance de Grèce et de Chine.

Les Grecs ont dit "non" dimanche aux propositions des créanciers de leur pays mais les investisseurs gardent l'espoir qu'un compromis puisse être passé qui prévienne une sortie de la Grèce de la zone euro, surtout après la démission du ministre des Finances Yanis Varoufakis.

Les Bourses ont réagi en baisse un peu partout dans le monde aux derniers événements grecs mais les reculs ont été moins prononcés qu'on ne le craignait, les investisseurs pensant que la Banque centrale européenne (BCE), l'une des "institutions" créancières d'Athènes, s'emploiera à limiter les dégâts.

La BCE a reconduit en l'état la fourniture de liquidité d'urgence (ELA) aux banques grecques, en relevant toutefois la décote de certaines des garanties présentées par ces dernières pour pouvoir se refinancer.

"Le référendum ne change vraiment rien aux négociations", a dit Mark Luschini (Janney Montgomery Scott). "Je pense qu'après une première réaction épidermique, l'opinion majoritaire reste qu'un compromis est possible, qui laisse la Grèce dans la zone euro".   Suite...