Juppé appelle à "organiser" la sortie de la Grèce de la zone euro

lundi 6 juillet 2015 09h22
 

PARIS, 6 juillet (Reuters) - Alain Juppé appelle lundi à "organiser sans drame" la sortie de la Grèce de la zone euro au lendemain du rejet par le peuple grec des mesures d'économies préconisées par les créanciers d'Athènes.

"Le peuple grec a choisi. Il a dit non au plan que lui proposait la zone euro", écrit l'ancien Premier ministre Les Républicains sur son blog. "C'est son droit souverain et nous devons le respecter. Il faut maintenant tirer les conséquences de cette situation."

La "Grèce n'est plus en mesure aujourd'hui d'assumer les disciplines de la zone euro", poursuit le maire de Bordeaux. "Chercher à l'y maintenir à tout prix, par des arrangements de circonstance, fragiliserait l'ensemble du système".

"Nous devons l'aider à organiser sa sortie, sans drame", ajoute-t-il. "Ce qui ne veut pas dire qu'elle doit aussi sortir de l'Union. Elle doit, si elle le souhaite, y garder sa place comme les autres Etats membres qui n'ont pas intégré la zone euro."

Le candidat à la primaire Les Républicains en vue de l'élection présidentielle de 2017 met en garde contre le gouvernement d'Alexis Tsipras, "habile à se victimiser" selon lui.

La Grèce a "reçu de l'Union Européenne des montants considérables de fonds structurels, une grande partie de sa dette bancaire a déjà été effacée, bref nous avons beaucoup fait pour l'aider", souligne-t-il.

Le ministre des Finances Michel Sapin a déclaré que le maintien ou la sortie de la Grèce de la zone euro dépendait de "la qualité des négociations qui vont s'ouvrir" avec le gouvernement grec. (Marine Pennetier)