Chine-Arrestation pour des rumeurs liées à la chute boursière

dimanche 5 juillet 2015 09h54
 

PEKIN, 5 juillet (Reuters) - Les autorités chinoises ont arrêté un homme soupçonné d'avoir fait circuler une rumeur selon laquelle des personnes auraient sauté du haut d'immeubles en réponse à un krach boursier, rapporte la télévision publique dimanche.

L'homme, âgé de 29 ans et dénommé Tian, a été interpellé pour "conduite désordonnée", précise la CCTV.

Il aurait écrit vendredi 3 juillet sur les réseaux sociaux qu'un certain nombre de personnes, "à cause du krach boursier, ont sauté du haut des immeubles du quartier financier de Pékin", quartier commercial du centre de la capitale où de nombreux établissements financiers ont leur siège.

Il n'était pas possible dimanche de trouver le message en question sur internet,. Il pourrait avoir déjà été effacé par la censure, très stricte sur ce qui peut être dit sur les réseaux sociaux chinois.

L'indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu environ 30% ces trois dernières semaines, correction spectaculaire après une hausse non moins échevelée qui a vu le marché doubler de valeur en sept mois à peine dans un contexte de baisse des taux d'intérêt.

Le gouvernemnt et les autorités financières, craignant qu'une chute du marché ne déstabilise le système financier et ne fragilise plus encore une croissance économique déjà ralentie, ont décidé d'organiser une campagne concertée pour soutenir les deux principaux marchés boursiers du continent, Shanghai et Shenzhen.

Samedi, 28 entreprises ont annoncé simultanément la suspension de leur projet d'introduction en Bourse Un fond de stabilisation des marchés a par ailleurs été mis en place.

La législation concernant le colportage de rumeurs "irresponsable" a été renforcée en 2013. Les personne accusées encourent trois ans de prison si des messages non circonstanciés sont rediffusés plus de 500 fois sur les réseaux sociaux ou vus plus de 5.000 fois. (Adam Rose; Danielle Rouquié pour le service français)