LEAD 1-Constancio (BCE) évoque des "stress tests" non bancaires

vendredi 3 juillet 2015 09h06
 

(Actualisé avec des citations)

VILNIUS, 3 juillet (Reuters) - Les autorités européennes devraient concevoir des tests de résistance pour cerner les éventuels risques systémiques provenant du secteur bancaire parallèle dit "shadow banking", a déclaré vendredi Vitor Constancio, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE).

Les établissements financiers non bancaires, tels les assureurs, les fonds de pension et les fonds d'investissement du marché boursier, entretiennent des liens de plus en plus étroits avec l'ensemble du secteur financier, a observé Constancio.

"Je suis partisan de tests de résistance conçus par les régulateurs eux-mêmes, qui fassent toute la lumière sur la véritable capacité d'absorption des pertes des établissements non bancaires", a-t-il dit, suivant le texte de son discours.

Ces tests devraient intégrer les positions sur les dérivés et l'exposition des banques parallèles aux chocs de liquidité, ce qui permettrait d'avoir une vue plus précise de la résistance du système financier dans son ensemble, a expliqué Constancio.

"A mesure que les autorités monétaires emploient plus efficacement les outils macroprudentiels dans le but de limiter une croissance excessive du crédit dans le secteur bancaire, il apparaît plus probable qu'il y ait des ajustements excessifs dans le secteur non bancaire par porosité".

(Andrius Sytas et Jonathan Gould, Wilfrid Exbrayat pour le service français)