Un "non" dimanche pourrait faire sortir la Grèce de l'euro-Valls

jeudi 2 juillet 2015 17h21
 

LYON, 2 juillet (Reuters) - Le Premier ministre français Manuel Valls a averti jeudi les Grecs que leur pays pourrait être obligé de sortir de l'euro s'ils votent contre les propositions de leurs créanciers lors du référendum de dimanche prochain.

"Nous leur demandons de voter les yeux ouverts en tirant aussi toutes les conséquences de ce que pourrait être un vote 'non' qui pourrait faire glisser la Grèce hors de la zone euro", a-t-il dit en marge du sommet économique franco-chinois à Lyon.

Manuel Valls a par ailleurs démenti toute divergence de vues entre l'Allemagne et la France sur le dossier grec.

"Sur tous les dossiers européens, l'Allemagne et la France travaillent et travailleront ensemble, je vois des commentaires sur une distance entre la France et l'Allemagne et je démens formellement cette analyse, jamais la relation franco-allemande n'a été aussi forte", a-t-il ajouté.

(Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)