La BCE juge que son QE peut être facilement adapté si nécessaire

jeudi 2 juillet 2015 14h34
 

LONDRES, 2 juillet (Reuters) - Le compte-rendu de la réunion de juin de la Banque centrale européenne (BCE) montre jeudi que les membres du Conseil des gouverneurs n'ont constaté lors de leurs débats aucune raison de renforcer son programme d'achats d'actifs et qu'ils ont jugé celui-ci suffisamment souple pour être adapté en cas de besoin.

L'économiste en chef de l'institution, Peter Praet, a déclaré qu'il n'y avait aucune raison de modifier le programme d'achats d'actifs ou les taux d'intérêt et que la croissance économique devrait continuer de s'améliorer. Le Conseil a en outre choisi de considérer l'évolution de la situation au-delà de la période actuelle de volatilité.

Lors de cette réunion, tenue début juin, les membres du Conseil des gouverneurs ont pris acte du fait que les négociations entre la Grèce et le reste de la zone euro pourraient créer de nouvelles turbulences sur les marchés mais le compte-rendu ne dévoile aucun indice sur la manière dont la BCE pourrait réagir à de tels événements.

"Le président a conclu que le Conseil des gouverneurs était unanime pour juger qu'il devait regarder au-delà de la volatilité récente des marchés financiers et maintenir une trajectoire de politique monétaire stable."

"Comme évoqué dans de précédentes occasions, la conception de l'APP (Asset Purchase Programme, l'appellation officielle du programme d'achats d'actifs en cours) assure une flexibilité suffisante pour qu'il soit adapté si les circonstances devaient évoluer et si la nécessité s'en faisait sentir."

(Marc Jones; Marc Angrand pour le service français)