La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 2 juillet 2015 18h02
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 2 juillet (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la
Bourse de Paris, qui a terminé en forte baisse, les craintes des
investisseurs à l'égard de la crise grecque ayant été accrue par
un avertissement du Fonds monétaire international (FMI) sur la
dette de la Grèce. 
    L'indice CAC 40 a perdu 0,98% à 4.835,56 points:
    
    * De nombreuses CYCLIQUES et FINANCIÈRES ont pâti du regain
de prudence et d'attentisme des investisseurs à l'égard de la
Grèce avant le référendum de dimanche prochain.
    VALEO a cédé 2,57% à 142,30 euros, ACCOR 
2,21% à 45,435 euros et PUBLICIS 1,91% à 66,65 euros,
plus fortes baisses du CAC 40. Du côté des financières, AXA
 a lâché 1,76% à 22,60 euros, SOCIETE GENERALE
 1,52% à 42,315 euros et CREDIT AGRICOLE 
1,43% à 13,48 euros.
        
    * En revanche, le SECTEUR des SERVICES AUX COLLECTIVITÉS
 (+1,2%) a terminé en hausse dans le sillage de
l'allemand RWE (+4,97%), le gouvernement allemand
ayant décidé de transférer cinq centrales thermiques dans un
fonds de réserve pour assurer le service en cas de pénurie.
 
    EDF a pris 1,86% à 20,26 euros, ENGIE (ex-GDF SUEZ)
 1,43% à 16,97 euros et VEOLIA ENVIRONNEMENT 
1,0% à 18,635 euros, plus fortes des rares hausses du CAC 40.
    
    * ORANGE a progressé de 0,57% à 14,16 euros. Le
Tribunal de l'Union européenne a conclu jeudi que l'ouverture
par l'Etat français en 2002 d'une ligne de crédit de neuf
milliards d'euros à France Télécom, devenu depuis Orange, ne
constituait pas une aide d'Etat et était donc légale.
 
    
    * EURONEXT (+3,82% à 37,49 euros) a terminé en tête
du SBF 120, porté par l'optimisme des investisseurs
sur la croissance des volumes enregistrés par l'opérateur
boursier avec le dynamisme des introductions en Bourse cette
année et le soutien du programme d'assouplissement quantitatif
lancé par la Banque centrale européenne.
    
     * IPSEN s'est octroyé 1,09% à 51,11 euros après
avoir dit viser une accélération de la croissance de ses ventes
à l'horizon 2020 grâce à sa stratégie axée sur la R&D, les pays
émergents et les Etats-Unis. 
    
    * Les VALEURS au profil volatil, comme les biotechs ont été
délaissées dans le contexte actuel de marché. ADOCIA 
(-4,27% à 66,29 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120
 après que la valeur a enfoncé un support technique
vers 67-68 euros. INNATE PHARMA a perdu 3,37% à 13,18
euros et GENFIT 3,22% à 34,87 euros.
    
    * CASINO a baissé de 1,47% à 67,52 euros. UBS a
abaissé sa recommandation de "neutre" à "vendre", avec un
objectif de cours ramené de 70 euros à 63 euros en raison de la
chute continue de la valeur de ses actifs cotés. Le broker
souligne également le versement d'un dividende "faiblement
couvert par le cash flow".

 (Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par
Jean-Michel Bélot)