SYNTHESE-La CE fait une dernière offre à Athènes, Merkel dubitative

mardi 30 juin 2015 16h04
 

par Renee Maltezou et Lefteris Papadimas

ATHÈNES, 30 juin (Reuters) - La Commission européenne a présenté à Athènes une offre de la dernière chance afin de tenter de parvenir à un accord "argent frais contre réforme" avant l'expiration ce mardi de l'actuel programme de renflouement, une démarche qui a surpris Berlin où certains jugent qu'il est trop tard.

Athènes doit rembourser 1,6 milliard d'euros au Fonds monétaire international d'ici minuit heure de Washington (mercredi 04h00 GMT), mais le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis a prévenu que cette somme ne serait pas remboursée à la date prévue.

Selon les termes de l'offre présentée à Athènes, le gouvernement d'Alexis Tsipras devrait s'engager par écrit à accepter la dernière version de la proposition des "institutions", celle rendue publique dimanche par la Commission, et à mener campagne pour les faire accepter lors du référendum prévu dimanche prochain.

S'il l'accepte, les ministres des Finances de la zone euro pourraient se réunir en urgence dans la journée de mardi et adopter une déclaration réaffirmant leur engagement pris en 2012 de discuter d'un réexamen de la dette grecque, que le gouvernement issu du parti de la gauche anti-austérité Syriza réclame depuis des mois.

Ce réexamen porterait sur un allongement des maturités des prêts (leur échéance), une réduction des taux d'intérêt et une prolongation du moratoire sur le paiement des intérêts des crédits débloqués par la zone euro et serait mis en oeuvre au mois d'octobre.

NOUVELLE CONTRE-OFFRE D'ATHÈNES

Selon le quotidien grec Ekathimerini, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a examiné l'offre de dernière minute avancée par la Commission européenne.   Suite...