SYNTHESE-Athènes a cinq jours pour éviter un "Grexit", dit Oettinger (CE)

vendredi 26 juin 2015 11h32
 

* Tsipras va discuter ce vendredi avec Merkel et Hollande - responsable grec

* Un "Grexit" peut se révéler inévitable - Oettinger (CE)

* es Bourses rechutent en raison des incertitudes sur la Grèce

* Les dépôts bancaires grecs au plus bas depuis près de 11 ans

BERLIN/BRUXELLES, 26 juin (Reuters) - Une sortie de la Grèce de la zone euro sera inévitable si Athènes et ses créanciers ne parviennent pas à trouver un accord dans les cinq prochains jours, a estimé vendredi Günther Oettinger, le membre allemand de la Commission européenne.

"Nous allons tout faire jusqu'au 30 juin afin de permettre aux Grecs de montrer qu'ils sont prêts à des réformes", a-t-il déclaré sur la radio allemande Deutschlandfunk.

"Un 'Grexit' n'est pas notre objectif mais il sera inévitable s'il n'y a pas de solution dans les cinq prochains jours."

Les discussions entre la Grèce et ses créanciers ont été interrompues jeudi et les ministres des Finances de la zone euro doivent se réunir de nouveau samedi. Athènes doit rembourser le 30 juin, mardi, 1,6 milliard d'euros au Fonds monétaire international (FMI).

Ce vendredi, le premier ministre grec, Alexis Tsipras, doit s'entretenir avec la chancelière allemande, Angela Merkel, et le président français, François Hollande, a dit un responsable du gouvernement grec.   Suite...