L'exploitant de terres rares Molycorp se déclare en faillite

jeudi 25 juin 2015 10h46
 

25 juin (Reuters) - Molycorp, l'unique exploitant de terres rares des Etats-Unis, s'est placé jeudi sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, ainsi que ses filiales nord-américaines, afin de restructurer la dette de 1,7 milliard de dollars (environ 1,5 milliard d'euros) de ses activités américaines et canadiennes.

Molycorp précise avoir obtenu un nouveau financement temporaire d'un montant de 225 millions de dollars.

Le groupe, basé à Greenwood, dans le Colorado, "s'attend à sortir du chapitre 11 avant la fin de l'année."

La demande de tutelle, déposée auprès d'un tribunal du Delaware, porte sur des actifs et passifs d'un montant total d'un milliard de dollars et ne concerne pas les activités du groupe hors de l'Amérique du Nord, à l'exception des sociétés non liées à l'exploitation au Luxembourg et à La Barbade.

La filiale Molycorp Rare Metals (Oklahoma) LLC, une co-entreprise, n'est pas non plus concernée.

"Nos activités en Europe et en Asie ne font pas partie de la demande déposée aujourd'hui et ces activités sont bénéficiaires", a déclaré Geoff Bedford, PDG du groupe, dans un communiqué.

Le titre Molycorp a clôturé à 0,36 dollar mercredi, affichant un plongeon de 86% par rapport à sa valeur il y a un an (2,53 dollars). Il s'échangeait à 79,16 dollars il y a quatre ans, son plus haut.

Les terres rares sont notamment utilisées dans les industries high tech et se retrouvent dans les smartphones ou les moteurs hybrides par exemple. La Chine fournit 90% de la production mondiale. (Rama Venkat Raman et Anannya Pramanick; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)