** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 25 juin 2015 07h38
 

PARIS, 25 juin (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse jeudi à l'ouverture, à l'instar de Wall Street la veille, les inquiétudes concernant le dossier grec reprenant le dessus alors que le début de la semaine avait été caractérisé par l'espoir de voir Athènes et ses créanciers arriver à un accord avant la date butoir du 30 juin.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,38% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,36% et le FTSE à Londres 0,16%.

Sur les trois premiers jours, ils affichent, avant l'ouverture de ce jeudi, des gains de respectivement 4,78%, 3,91% et de 2,00%. Si les indices réussissent à conserver une partie de leurs gains d'ici la fin de la semaine, ce serait leur première hausse hebdomadaire en quatre semaines.

La Bourse de Tokyo était en légère baisse peu avant la clôture alors que la perspective de la résolution de la question grecque l'avait propulsée mercredi à un pic de 19 ans.

Les négociations sur la dette grecque semblent à nouveau dans l'impasse à cinq jours d'une échéance susceptible de placer la Grèce en situation de défaut de paiement.

Alors que les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne doivent se réunir à Bruxelles, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a discuté jusqu'en début de nuit jeudi avec les chefs des "institutions" (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) pour tenter d'arracher un accord "argent frais contre réformes" avant une nouvelle réunion de l'Eurogroupe à 13h00 (11h00 GMT).

Mais le chef du parti de gauche Syriza a quitté les discussions vers 01h00 et un responsable de son gouvernement a déclaré: "Le gouvernement grec reste ferme sur ses positions."

"Il faut s'attendre à d'autres informations contradictoires aujourd'hui, certaines positives, d'autres négatives. On ne sait pas comment cela va se terminer", a déclaré Carl Weinberg, économiste chez High Frequency.

Sur le marché des changes, l'euro est en baisse infime par rapport au dollar, tandis que le billet vert recule très légèrement face à un panier de devises. Le pétrole évolue pour sa part autour du point d'équilibre, signe qu'un certain attentisme prévaut.   Suite...