LEAD 1-Fiat Chrysler est loin de faire une offre sur GM, dit Marchionne

mercredi 24 juin 2015 21h38
 

(Actualisé avec nouvelles citations, contexte, cours de GM)

par Agnieszka Flak et Stefano Rebaudo

ARESE, Italie, 24 juin (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles (FCA) est loin de présenter une quelconque offre de rapprochement aux actionnaires de General Motors , a déclaré mercredi l'administrateur délégué du groupe italien, Sergio Marchionne.

La directrice générale de GM, Mary Barra, a déclaré il y a quelques semaines que Sergio Marchionne lui avait proposé d'étudier la possibilité d'une fusion entre les deux groupes mais qu'elle avait rejeté son offre.

Plusieurs sources ont depuis déclaré à Reuters que Sergio Marchionne avait entamé des efforts de lobbying pour inciter des actionnaires du géant américain à contraindre le conseil d'administration à s'asseoir à la table des discussions.

"Nous sommes très loin de tous ces scénarios aujourd'hui", a dit Sergio Marchionne à la presse mercredi en marge de la présentation de la Giulia, le tout nouveau modèle d'Alfa Romeo, l'une des marques de FCA.

"Personne dans mon équipe ne leur a parlé, je ne leur ai pas parlé, personne n'a reçu pour instruction de leur parler", a-t-il ajouté.

Sergio Marchionne plaide régulièrement depuis des mois en faveur d'une nouvelle phase de consolidation du secteur automobile, indispensable selon lui pour faire face aux lourds investissements à engager au cours des années à venir.

Interrogé mercredi sur la possibilité qu'il envisage une offre hostile sur GM, il a botté en touché, déclarant que seuls les acteurs du marché qui continuaient de gaspiller des capitaux agissaient de manière hostile.

A Wall Street, l'action GM perdait 2,89% à 35,25 dollars à moins d'une demie-heure de la clôture.

(Agnieszka Flak et Stefano Rebaudo; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)