LEAD 1-France-Déficit des paiements 2014 alourdi par l'amende BNPP

mercredi 24 juin 2015 17h01
 

(Actualisé avec précisions, citations)

PARIS, 24 juin (Reuters) - L'amende de 8,9 milliards de dollars infligée par les autorités américaines à la banque BNP Paribas a contribué à creuser de 4,3 milliards d'euros le déficit des transactions courantes de la France en 2014 qui aurait enregistré une légère amélioration sans cet élément exceptionnel.

Le déficit est ressorti à 19,7 milliards d'euros, soit l'équivalent de 0,9% du produit intérieur brut contre 17,1 milliards en 2013, selon le rapport annuel sur la balance des paiements réalisé par la Banque de France (BdF).

Le solde des transactions courantes de la balance des paiements est constamment déficitaire depuis 2007, a rappelé Anne Le Lorier, sous-gouverneur de la BdF en présentant le rapport.

Les besoins de financements résultant de l'accumulation de ces déficits se traduisent par une dégradation de la position extérieure nette de la France qui retrace le solde entre les avoirs des Français à l'étranger et des non résidents en France.

Elle ressortait à -418 milliards d'euros à la fin 2014, soit -19,6% du PIB contre -369 milliards (-17,5%) un an auparavant.

"La position extérieure nette est sur une pente de dégradation sensible depuis 2011 et dérive vers un seuil d'alerte", a prévenu Anne Le Lorier en rappelant que la Commission européenne, qui inclut la position extérieure nette dans la batterie des indicateurs de performance des pays membres de l'UE, fixe la cote d'alerte à -35% du PIB.

Hors pénalités acquittées par BNP Paribas suite à l'accord intervenu en juin 2014 avec les autorités américaines, le déficit des transactions courantes ressort à 15,4 milliards, .

La pénalité réglée par BNP Paribas a affecté le solde des revenus qui enregistre un déficit de 2,9 milliards d'euros, après un excédent de 3,5 milliards l'année précédente.   Suite...