Wall Street ouvre en baisse, retour des inquiétudes sur la Grèce

mercredi 24 juin 2015 15h54
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 24 juin (Reuters) - La Bourse de New York a débuté mercredi en léger repli, victime des divergences persistantes dans les négociations autour de la dette grecque et malgré une contraction de l'économie américaine au premier trimestre qui s'avère moins forte que prévu.

Les discussions entre la Grèce et ses créanciers internationaux bloquent encore sur plusieurs points, dont les retraites, la TVA et la fiscalité des entreprises, mais les efforts se poursuivent en vue d'un accord, alors qu'une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro est prévue dans la soirée avant le Conseil européen de jeudi et vendredi.

Le Premier ministre Alexis Tsipras rencontre les responsables de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI).

L'indice Dow Jones perd 0,29% à 18.091,19 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,13% à 2.121,48 points et le Nasdaq Composite cède 0,08% à 5.156,12 points.

"Les tensions paraissent grandes entre la Grèce et ses créanciers", dit Adam Sarhan, de Sarhan Capital.

Les Etats-Unis ont subi en définitive une légère contraction économique au premier trimestre, moins forte que prévu, sous le coup d'un hiver rigoureux, d'un dollar fort, d'une réduction des dépenses dans le secteur de l'énergie et de perturbations survenues dans les ports de la côte Ouest.

La croissance des dépenses de consommation, qui contribuent pour plus des deux tiers à l'activité économique du pays, a été revue en hausse, de 1,8% à 2,1%, sur le trimestre.

Les investisseurs surveillent de près les indicateurs de conjoncture qui seront déterminants pour le calendrier de la hausse annoncée des taux directeurs de la Réserve fédérale.   Suite...