France-Des paysans de la molécule travaillent pour Chanel et BASF

mercredi 22 juillet 2015 12h34
 

* Des biomolécules rares pour des traitements contre le cancer

* Chanel client de PAT pour ses crèmes anti-âge

* BASF développe des bio-pesticides grâce aux molécules françaises

par Gilbert Reilhac

LARONXE, Meurthe-et-Moselle, 22 juillet (Reuters) - Dans ses serres de Laronxe, dans l'est de la France, Plant Advanced Technologies (PAT) cultive des plantes comme on élève les vaches, extrayant de leurs racines des molécules rares pour la cosmétique, la pharmacie ou l'agrochimie.

Issu de la recherche fondamentale, ce procédé "Plante à traire" a séduit plusieurs industriels, dont Chanel pour ses plantes anti-âge et BASF, premier groupe chimique mondial, qui vient de signer un partenariat avec l'entreprise de Meurthe-et-Moselle, notamment pour des bio-pesticides.

"Notre métier consiste à développer des plateformes végétales pour produire des biomolécules très rares de façon industrielle", explique Jean-Paul Fèvre, président et cofondateur de PAT, un brevet Inra (Institut national de la recherche agronomique)-Université polytechnique de Lorraine.

"Nous sommes les paysans de la molécule", ajoute cet ingénieur agronome qui fut directeur de recherche chez Sanofi.

Au terme de l'accord conclu en mai avec BASF, le géant allemand obtient l'exclusivité des tests de molécules intéressant l'agriculture, notamment les bio-pesticides.   Suite...