LEAD 2-Début de fronde parmi les élus de Syriza en Grèce

mardi 23 juin 2015 22h04
 

* Des députés dénoncent les concessions de Tsipras

* Le vice-président du Parlement parle d'un "carnage social"

* Qui prendrait la responsabilité de faire tomber le gouvernement ?

* ENCADRE Les propositions de la Grèce (Actualisé avec déclarations §6 et rencontre Tsipras §7)

par George Georgiopoulos

ATHENES, 23 juin (Reuters) - Des députés grecs de la coalition au pouvoir à Athènes ont vivement critiqué mardi les concessions proposées par le gouvernement d'Alexis Tsipras aux créanciers du pays qu'ils jugent contraires aux engagements pris il y a cinq mois devant les électeurs.

Dans l'espoir d'obtenir le versement d'une aide financière, le Premier ministre grec a présenté de nouvelles propositions de réforme saluée par ses partenaires au sein de la zone euro.

Prévoyant entre autres un recul de l'âge du départ à la retraite et une augmentation de certaines cotisations sociales, ce programme cadre mal avec les promesses du chef de file de la gauche radicale Syriza pendant la campagne des élections victorieuses de janvier, puisque Tsipras et son parti s'engageaient alors à mettre fin à cinq ans de politiques d'austérité.

"Je crois qu'il sera difficile de nous faire adopter ce programme tel qu'il est", a réagi mardi Alexis Mitropoulos, député Syriza et vice-président de la Vouli, le Parlement monocaméral grec, sur la chaîne de télévision Mega TV.   Suite...