Numericable-SFR et Bouygues Telecom sont complémentaires-Denoyer

lundi 22 juin 2015 21h31
 

PARIS, 22 juin (Reuters) - Le directeur général de Numericable-SFR défend lundi soir dans une interview aux Echos le projet de rapprochement avec Bouygues Telecom , qui profitera selon lui à l'investissement et aux consommateurs en dépit des craintes du gouvernement.

"C'est (...) un projet industriel, au bénéfice de l'investissement et des consommateurs. Par la réunion de nos deux réseaux, il va nous permettre de donner un coup d'accélérateur aux investissements dans le très haut débit fixe et mobile sur tout le territoire", déclare Eric Denoyer. "Dans le très haut débit fixe, les deux groupes sont d'autant plus complémentaires que Bouygues Telecom est peu présent."

Altice a confirmé lundi avoir fait une offre de rachat de Bouygues Telecom qui propulserait sa filiale Numericable-SFR à la première place des opérateurs télécom en France et à la troisième en Europe. Le conseil d'administration du groupe de BTP se réunira mardi à 18h00 pour examiner cette offre.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a fait part de ses craintes sur le niveau d'endettement qu'atteindrait la société Altice en cas de rachat de Bouygues Telecom, sur l'ampleur de l'opération envisagée et sur ses répercussions en matière d'investissement et d'emploi.

Eric Denoyer répond que le projet respecte les conditions fixées par le gouvernement: sur l'emploi, Numericable-SFR prendra des engagements et suivra la même méthode que lors de la fusion entre Numericable-SFR, via des accords collectifs et un accord d'accompagnement, dit-il, tandis que sur l'investissement, le groupe s'est engagé à porter son effort de déploiement dans la fibre à 20 millions de prises d'ici 2020, contre 15 millions annoncées jusqu'ici. (Gilles Guillaume, édité par Patrick Vignal)