Le Japon veut être souple en matière de dépenses publiques

lundi 22 juin 2015 12h23
 

TOKYO, 22 juin (Reuters) - Le programme pluriannuel d'orientation budgétaire que dévoilera ce lundi le gouvernement japonais préconisera une approche souple en matière de limitation des dépenses publiques, sans fixer de plafond annuel obligatoire à leur progression.

Un copie de ce document qu'a pu consulter Reuters propose de limiter la hausse des dépenses publiques à 1.600 milliards de yens (11,44 milliards d'euros) au cours des trois années jusqu'en mars 2019. Il ne suggère pas cependant de rendre ce montant contraignant.

Cela pourrait inciter le gouvernement à jouer davantage sur le levier budgétaire pour soutenir l'activité, alors que la dette du Japon représente déjà le double de son produit intérieur brut (PIB) de 5.000 milliards de dollars (4.400 milliards d'euros), soit le ratio le plus élevé de tous les pays développés.

Ce document réitère l'objectif d'un retour à un excédent budgétaire primaire en 2020, avec un objectif intermédiaire de réduction du déficit primaire à 1% du PIB en 2018.

Il réaffirme l'objectif d'une croissance du PIB supérieure à 2% en termes réels et 3% en termes nominaux. (Takaya Yamaguchi; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)