Propositions grecques "raisonnables sur la forme et sur le fond"

lundi 22 juin 2015 11h56
 

BRUXELLES, 22 juin (Reuters) - Les propositions de réformes présentées par la Grèce constituent un document "raisonnable" susceptible de servir de la base à une vraie discussion et même si un accord définitif entre la Grèce et ses créanciers est peu probable ce lundi, la journée pourrait marquer une étape vers un accord dans les prochains jours, ont déclaré lundi des responsables de l'Union européenne.

"C'est maintenant, et pour la première fois, un document raisonnable sur lequel on peut mener une discussion informée et productive", a déclaré un responsable de la zone euro.

"Je ne peux pas prédire s'il aboutira à un accord ce soir, mais c'est ce qui était attendu, tant sur la forme que sur le fond. Il fournit suffisamment de détails, il est cohérent, il y a des tableaux. C'est bien, c'est une base pour une discussion aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Dans la version révisée de ses dernières propositions transmises lundi matin à Bruxelles, quelques heures avant un sommet extraordinaire des dirigeants de la zone euro programmé à 19h00 (17h00 GMT), le gouvernement grec propose de porter progressivement l'âge de la retraite à 67 ans en revenant sur un certain nombre de régimes d'exemptions, a précisé une source européenne.

Athènes propose aussi d'appliquer un taux normal de TVA de 23%, un taux réduit de 13% sur l'énergie et les produits alimentaires de base et un taux de 6% sur les médicaments et les livres.

Le contenu de l'offre d'Athènes est au centre d'une série de discussions programmées tout au long de la journée à Bruxelles, où le Premier ministre grec Alexis Tsipras a été reçu en fin de matinée par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avant une réunion des ministres des Finances de l'Eurogroupe fixée à 12h30 (10h30 GMT). (Jan Strupcewski; Marc Angrand et Henri-Pierre André pour le service français)