RPT-SFR-Bouygues - Sapin met en garde contre le niveau d'endettement

lundi 22 juin 2015 15h42
 

(précise que Michel Sapin s'exprime sur RFI)

PARIS, 22 juin (Reuters) - Attention à ne pas fonder un empire sur de la dette, a déclaré lundi le ministre français des Finances, Michel Sapin, interrogé sur l'offre d'Altice , maison mère de SFR-Numericable, sur Bouygues Telecom.

Le gouvernement français a signifié dimanche, par la voix du ministre de l'Economie Emmanuel Macron, qu'il n'était pas favorable à une telle consolidation en raison des risques qu'elle fait peser sur les emplois et les investissements,

Interrogé sur RFI cette opposition et les moyens de l'Etat pour éventuellement bloquer l'opération, Michel Sapin a répondu : "ce sont de très grosses opérations entre de très grandes entreprises françaises, de droit français, dans des domaines qui sont absolument fondamentaux pour la vie quotidienne mais aussi pour le développement économique de notre pays".

"Donc par définition l'Etat s'y intéresse et l'Etat doit donner son opinion. Et puis il y a la puissance publique, l'intérêt général", a-t-il ajouté, en soulignant que les autorités de la concurrence devraient donner leur aval "parce que si c'est pour tout concentrer et faire monter tous les prix, je pense que personne ne serait gagnant".

Interrogé sur l'endettement d'Altice, qui se compte en plusieurs dizaines de milliards d'euros, Michel Sapin a répondu : "il faut faire attention à ne pas fonder un empire sur le sable de l'endettement." (Jean-Baptiste Vey, édité par Pascale Denis)