28 avril 2015 / 14:18 / dans 2 ans

LEAD 1-M6 baisse en Bourse malgré l'amélioration de la publicité au T1

* CA publicitaire en hausse de 0,9% au T1

* Recul de 1,5% du CA consolidé

* L‘action perd plus de 5% (Actualisé avec commentaire et cours de Bourse)

PARIS, 28 avril (Reuters) - M6 a fait état mardi d‘une progression de ses recettes publicitaires en début d‘année grâce au renforcement de sa présence dans le numérique qui a permis de compenser l‘absence persistante de reprise du marché sur le segment de la télévision.

Cette amélioration ne permet toutefois pas de soutenir l‘action du groupe de télévision en Bourse, pénalisée par un chiffre d‘affaires ressorti très légèrement inférieur aux attentes et une préférence des investisseurs pour TF1.

M6, filiale de RTL Group, a engrangé 191,9 millions d‘euros de chiffre d‘affaires publicitaires lors des trois premiers mois de l‘année, en progression de 0,9%.

Cette hausse est principalement à mettre au compte des activités internet renforcées en début d‘année par le rachat de la plate-forme Oxygem, qui possède notamment les sites CuisineAZ.com, Passeportsanté.net ou encore Fourchette-et-bikini.fr.

Les chaînes de télévision gratuites du groupe - M6, W9 et 6Ter - ont affiché une progression plus modeste de 0,6% de leurs recettes publicitaires dans un marché “toujours sans reprise” marqué par une conjoncture économique incertaine et une concurrence exacerbée par l‘augmentation de l‘offre de chaînes.

Les chaînes payantes de M6, qui contrôle Paris Première, Téva et M6 Music, ont quant à elles vu leurs ressources publicitaires diminuer, sans que cette baisse soit compensée par les revenus tirés des abonnements.

“JE LUI PRÉFÈRE CLAIREMENT TF1”

Au total, le chiffre d‘affaires consolidé affiche une baisse de 1,5% à 307,4 millions d‘euros, pénalisé par des bases de comparaison défavorables dans la vente à distance et l‘activité production et droits audiovisuels ainsi que par la non-qualification du club des Girondins de Bordeaux en Europa League.

Le résultat opérationnel courant (Ebita) de M6 est en revanche resté quasiment stable à 39,7 millions d‘euros, contre 39,1 millions lors de la période correspondante l‘an dernier.

En Bourse, l‘action M6 accuse l‘une des plus fortes baisses de l‘indice SBF 120 avec un recul de 5,95% à 18,485 euros à 16h10 quand l‘indice perd 2,4%. L‘indice Stoxx du secteur européen des médias lâche 2,25% et le principal concurrent français de M6, TF1 cède 2,3% à 15,65 euros.

“Le chiffre d‘affaires est très légèrement inférieur aux attentes”, constate un vendeur actions en poste à Paris, citant un consensus compris entre 310 et 315 millions d‘euros.

“Sur les recettes publicitaires, cela reste faible même si la situation s‘améliore. Sur ce thème, je lui préfère clairement TF1. Et j‘aurais aimé avoir des indications sur une tendance des futures recettes publicitaires”, ajoute-t-il.

Credit Suisse souligne dans une note sur TF1, qui publie ses comptes trimestriels mercredi après la clôture de la Bourse, que dans le cadre d‘une campagne publicitaire à la télévision, M6 n‘est pas vitale pour un annonceur à la différence de la filiale de Bouygues.

En février, TF1 a dit prévoir une stabilisation du marché publicitaire en 2015 à la faveur d‘une conjoncture macroéconomique plus favorable.

* Le communiqué :

bit.ly/1PS79v8 (Gwénaëlle Barzic et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below