BOURSE-Solocal plombé par un avertissement sur activité annuelle

mardi 28 avril 2015 11h20
 

PARIS, 28 avril (Reuters) - L'action Solocal enregistre la plus mauvaise performance de l'indice SBF 120 dans des volumes nourris mardi matin à la Bourse de Paris après que l'ex-PagesJaunes a révisé à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires pour cette année.

A 11h04, le titre perd 8,59% à 0,564 euro dans des volumes représentant 2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, le SBF 120 abandonne 0,83% dans des volumes équivalant 31% de leur moyenne journalière habituelle.

Solocal a fait état d'un recul de 3% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, à 209,2 millions d'euros, et une chute de l'Ebitda récurrent de 33,7% à 54,2 millions, ce qui ramène la marge d'Ebitda à 26% à fin mars contre 38% un an plus tôt en raison d'une hausse du coût commercial et du recul marqué de l'activité Imprimés & Vocal (-20,6%).

"Les résultats sont un tout petit peu moins bons qu'attendu, mais, plus ennuyeux, la société a révisé à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires annuel", commente un vendeur actions en poste à Paris.

Le groupe anticipe pour cette année un chiffre d'affaires en légère baisse, mais moins marquée qu'en 2014, du fait de la décroissance accélérée de l'activité Imprimés & Vocal, et une croissance de son activité Internet comprise entre +5% et +10%.

En février, Solocal avait dit viser une stabilité de ses revenus pour cette année.

"Le titre recule aujourd'hui à cause de l'avertissement sur le chiffre d'affaires, mais je pense qu'il devrait par la suite rebondir car on voit que la société est active sur ses coûts", considère un autre opérateur de marché parisien.

Le groupe vise un taux de marge d'Ebitda compris entre 29% et 30% en 2015 et, pour y parvenir, a annoncé la mise en place d'un plan d'amélioration opérationnelle visant à réduire les coûts de près de 30 millions d'euros en rythme annuel.

A l'horizon 2018, Solocal vise une croissance du chiffre d'affaires Internet d'environ 10%, un taux de marge d'Ebitda d'environ 30% et une réduction de la dette nette supérieure à 300 millions d'euros par rapport au montant actuel.   Suite...