Il faut briser les tabous pour faire baisser le chômage-Noyer

mardi 28 avril 2015 11h42
 

* Noyer veut réformer le smic et le contrat de travail

* Le gouvernement se heurte à de fortes résistances

* Il mise sur une croissance plus soutenue

PARIS, 28 avril (Reuters) - Il faut "briser les tabous" pour faire reculer le chômage, a déclaré mardi sur Europe 1 le gouverneur de la Banque de France, au lendemain de l'annonce d'une nouvelle hausse du nombre de demandeurs d'emploi.

Grâce aux réformes engagées par le gouvernement et à un environnement international porteur, la croissance économique de la France pourrait dépasser 1,5% de croissance l'an prochain, a estimé Christian Noyer, selon qui le chômage pourrait reculer à cet horizon, à condition de poursuivre les réformes.

"Si on veut faire des réformes, c'est maintenant, c'est tout de suite, c'est urgent et c'est ça qui permettra d'avoir enfin une baisse du chômage significative en 2016", a-t-il dit. "Il faut briser les tabous dans le domaine du marché du travail."

"Est-ce qu'on veut vraiment s'attaquer aux rigidités dont on sait qu'elles créent du chômage ?" s'est-il interrogé, en citant les seuils sociaux et le contrat de travail : "Pourquoi on ne veut pas progresser dans l'unification du contrat de travail ?".

Quant au salaire minimum, "est-ce que sur le smic on veut continuer d'avoir quelque chose d'aussi rigide ?"

Autant de domaines où les velléités de réforme se heurtent aujourd'hui à de fortes résistances dans la majorité, notamment des élus socialistes "frondeurs" et de l'aile gauche du PS, et de la part des organisations syndicales.   Suite...