RPT-Fin d'une ère à Volkswagen avec la démission de Ferdinand Piëch

lundi 27 avril 2015 07h00
 

(répétition de la dépêche transmise dimanche)

par Jan Schwartz et Georgina Prodhan

HAMBOURG/FRANCFORT, 25 avril (Reuters) - Une page se tourne chez Volkswagen avec le départ de Ferdinand Piëch qui a annoncé samedi sa démission avec effet immédiat de son poste de président du conseil de surveillance après avoir perdu le bras de fer qui l'opposait à Martin Winterkorn, président du directoire du constructeur.

Âgé de 78 ans, homme fort de VW depuis plus de 20 ans, Ferdinand Piëch est le petit fils de l'inventeur de l'emblématique Coccinelle, Ferdinand Porsche.

Depuis plusieurs semaines, la crise couvait, et elle s'est accentuée lorsque Ferdinand Piëch a publiquement retiré son soutien à Martin Winterkorn.

Les manoeuvres orchestrées en coulisse par Ferdinand Piëch ont fini par lasser au sein du conseil de surveillance dont les membres craignaient qu'elles n'affaiblissent le groupe.

"Le président a unilatéralement plongé l'entreprise dans les pires turbulences possibles", disait cette semaine un représentant des salariés au conseil de surveillance. "Il devrait vraiment réfléchir à ce que cela implique pour lui et pour sa situation."

Isolé et contesté, Ferdinand Piëch a fini par perdre le soutien des représentants des salariés, du Land de Basse-Saxe, et même de son propre cousin Wolfgang Porsche qui s'est rangé derrière Martin Winterkorn.

  Suite...