Brésil-La production automobile baisserait de 10% en 2015

mardi 7 avril 2015 18h58
 

SAO PAULO, 7 avril (Reuters) - La production automobile du Brésil devrait chuter de 10% cette année au Brésil pour retomber à ses niveaux de 2007, a estimé mardi l'association nationale des constructeurs Anfavea au vu des chiffres des trois premiers mois de l'année.

La nouvelle prévision marque une forte baisse par rapport au recul de 4% que l'Anfavea anticipait en janvier.

L'association s'attend à ce que les ventes de voitures sur le marché intérieur baissent de 13%, alors qu'elle tablait en janvier sur un rebond de 4%. Les exportations, elles, ne devraient se reprendre que de 1% après leur plongeon de 41% en 2014, selon des documents présentés à la presse.

Sur les trois premiers mois de l'année, la production automobile a baissé de 16% et le total des immatriculations de 17% par rapport au premier trimestre 2014.

La production avait déjà chuté de 15% sur l'ensemble de 2014 et les ventes ont baissé de 7%, mais aucune sortie de crise n'est en vue avec la stagnation de l'économie, l'accélération de l'inflation et la détérioration de la confiance des ménages.

De surcroît, la présidente Dilma Rousseff a supprimé les crédits d'impôts dont bénéficiait le secteur depuis 2012 et qui grevaient les finances publiques.

Dans ce contexte, les constructeurs continuent de réduire leurs effectifs afin de réduire les coûts et les capacités inemployées. L'emploi dans le secteur automobile, qui représente un quart de la production industrielle brésilienne, était inférieur de 9% en mars par rapport à son niveau de mars 2014, selon l'Anfavea.

Fiat Chrysler Automobiles, Volkswagen, General Motors et Ford ont fortement investi au Brésil au cours de la décennie écoulée sur fond de doublement des ventes de voitures dans le pays, qui s'est ainsi hissé au cinquième rang mondial.

En mars, Fiat est resté numéro un au Brésil avec 40.600 immatriculations de voitures et de véhicules légers, devant GM qui, avec 37.000 ventes, a dépassé les 34.900 de VW. Ford, quatrième, a vendu 23.000 véhicules. (Alberto Alerigi Jr. et Brad Haynes, Véronique Tison pour le service français)