France-La note pourrait baisser si la dette dérivait-Moody's

jeudi 2 avril 2015 19h39
 

PARIS, 2 avril (Reuters) - L'agence de notation Moody's a annoncé jeudi qu'elle pourrait abaisser la note Aa1 de la France si elle considérait que le ratio de dette publique ne décroîtrait pas à l'horizon 2018.

Cette remarque figure dans l'analyse annuelle de Moody's et ne constitue pas une mesure de notation, précise l'agence.

Moody's donne à la France la note Aa1, la deuxième meilleure, avec une perspective négative. Elle a fixé au 22 mai la date de sa prochaine possible décision sur la note française.

"L'orientation future de la notation dépendra de la probabilité, aux yeux de Moody's, d'une stabilisation puis d'une inversion de la trajectoire haussière de la dette", écrit Moody's.

"L'agence de notation serait susceptible de réviser la notation de la France à la baisse si elle devait considérer que la dette publique n'atteindra vraisemblablement pas son niveau plafond d'ici 2018, ou est susceptible de se stabiliser autour de ce niveau."

La trajectoire de finances publiques du gouvernement, qui sera révisée dans un sens plus favorable dans les prochaines semaines, prévoit que le ratio de dette publique, après un pic à 97,7% fin 2016, reculera à 97,0% du PIB fin 2017, puis 95,1% fin 2018.

Voir aussi :

ENCADRE-Les notes souveraines dans la zone euro (Jean-Baptiste Vey, édité par Marc Angrand)