Germanwings-150 profils ADN ont été isolés par les enquêteurs

jeudi 2 avril 2015 18h48
 

MARSEILLE, 2 avril (Reuters) - Les experts chargés de l'enquête sur le crash de l'A320 de Germanwings dans les Alpes françaises, qui a fait 150 morts, ont isolé 150 profils mais n'ont toujours pas identifié les victimes, a annoncé jeudi le procureur de Marseille.

Brice Robin a précisé lors d'une conférence de presse que la deuxième boîte noire de l'appareil, retrouvée jeudi après-midi enfouie dans une ravine, avait été endommagée par le feu mais que "son état général laisse raisonnablement espérer une possibilité d'exploitation".

Cet enregistreur des paramètres du vol, qui va être décrypté par le bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), permettra aux enquêteurs d'en savoir plus sur la vitesse de l'avion, son altitude, son régime moteur, les commandes et les différents modes de pilotage de l'avion.

Par ailleurs, les enquêteurs ont isolé 2.285 échantillons d'ADN parmi lesquels 150 profils différents.

"Cela ne signifie pas que nous avons identifié les 150 victimes. (...) Il nous reste à effectuer la comparaison de ces ADN post mortem aux ADN ante mortem. Ce travail va pouvoir rapidement commencer dès le début de la semaine prochaine", a dit le procureur.

L'identification devrait prendre entre trois et cinq semaines. (Jean-François Rosnoblet et Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)