GDF Suez va réorganiser ses métiers sur une base géographique

mercredi 1 avril 2015 17h28
 

PARIS, 1er avril (Reuters) - GDF Suez a annoncé mercredi la mise en place début 2016 d'une nouvelle organisation de ses activités basée sur une logique géographique, l'énergéticien souhaitant ainsi gagner en réactivité.

Le groupe a précisé dans un communiqué que ce projet reposait sur la création de 24 entités opérationnelles "sur un principe de territorialité, aux bornes d'un pays ou d'un groupe de pays".

"Plus décentralisées, ces entités permettront de gagner en rapidité de réaction", a-t-il expliqué.

GDF Suez envisage notamment la création de 10 entités géographiques "qui auraient en charge, sous une autorité unique, le pilotage de l'ensemble des métiers du groupe dans la zone considérée".

La France, compte tenu de sa taille et de la présence d'entités régulées, serait traitée de manière particulière et comporterait huit entités, tandis que l'entité concernant la production d'électricité à partir de centrales thermiques en Europe serait maintenue.

Le groupe a également indiqué que son organisation actuelle, autour de cinq branches d'activités (Energie Europe, Energy International, Global Gaz & GNL, Infrastructures et Énergie Services), resterait en place tout au long de 2015.

La CGT a exprimé dans un communiqué sa défiance à l'égard du projet.

"De réforme en réforme, au lieu de s'appuyer sur le personnel, ses compétences et sa motivation, la direction joue au meccano: organisation matricielle, puis seulement métiers, puis maintenant surtout géographique. Et à chaque coup de balancier, les emplois valsent", a estimé le syndicat.

* Le communiqué de GDF Suez :

bit.ly/1ImMrin (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)