La Concurrence appelle la distribution à corriger ses alliances

mercredi 1 avril 2015 13h33
 

PARIS, 1er avril (Reuters) - L'Autorité de la concurrence estime que les alliances entre les centrales d'achats de plusieurs distributeurs présentent des risques concurrentiels, tant vis-à-vis des fournisseurs que des consommateurs, et appelle les distributeurs à certaines corrections.

Dans un contexte de guerre des prix qui exerce une pression accrue sur leurs marges, certains distributeurs français ont rapproché leurs centrales d'achats pour pouvoir peser davantage dans les négociations commerciales avec leurs fournisseurs.

Auchan s'est allié à Système U, Casino à Intermarché et Carrefour à Cora, ces alliances représentant plus de 90% du marché de la distribution.

"L'Autorité de la concurrence a cartographié les risques concurrentiels liés à ces accords. Il est important que les enseignes concernées les prennent en compte", a fait savoir Bruno Lasserre, président de l'Autorité.

Faute de quoi, les distributeurs "s'exposeraient à d'éventuelles actions contentieuses", a-t-il ajouté.

Dans un avis très attendu rendu public mercredi, l'Autorité

estime que ces alliances présentent un risque pour les industriels, fournisseurs de la grande distribution, de "limitation de l'offre, de réduction de la qualité ou de l'incitation à l'innovation ou à l'investissement", ainsi que d'une éviction pure et simple de certains fournisseurs.

Vis-à-vis des consommateurs, elle souligne que les échanges d'informations entre distributeurs sont susceptibles d'amoindrir la concurrence entre enseignes, "une symétrie des conditions d'achat pouvant favoriser une collusion sur le marché de la distribution de détail".

Ces regroupements dans les achats peuvent aussi réduire la mobilité entre les différents réseaux d'enseignes.   Suite...