Banques, assureurs allemands exposés à Hypo Alpe Adria pour 7 mds

mardi 31 mars 2015 16h48
 

FRANCFORT, 31 mars (Reuters) - Les assureurs allemands ont une exposition à la structure de défaisance ("bad bank") créée à partir des cendres de l'établissement autrichien nationalisé Hypo Alpe Adria de 1,5 milliard d'euros, portant le total de l'exposition des banques et des assureurs du pays à 7,1 milliards d'euros, a déclaré mardi un responsable de la Bundesbank.

Heta a suspendu les remboursements de sa dette malgré la garantie de l'Etat autrichien, tandis que les superviseurs travaillent sur un projet qui traitera tous les créanciers sur un pied d'égalité, ce qui signifie que les assureurs et les banques allemands en particulier sont susceptibles d'enregistrer une lourde perte.

Ce gel des remboursements fait suite au moratoire imposé ce mois-ci par le régulateur financier autrichien FMA jusqu'en mai 2016. Cette décision est intervenue après qu'un audit eut révélé un déficit de fonds propres de 7,6 milliards d'euros, que Vienne n'est pas disposé à combler.

Cette affaire a eu pour effet de gonfler la dette publique et le déficit budgétaire et de distendre les relations de l'Autriche en particulier avec la Bavière, dont la banque BayernLB, ex-propriétaire d'Hypo, a souffert.

"Les assureurs allemands avaient une exposition au Heta de 1,5 milliard d'euros au total à la fin de l'année dernière", a dit Andreas Dombret, membre du directoire de la banque centrale allemande, à Reuters.

"Au total, l'exposition allemande s'élève à 7,1 milliards d'euros", a-t-il dit, en ajoutant les 5,6 milliards d'euros des banques allemandes. (John O'Donnell, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)