Les groupes miniers Teck et Antofagasta songent à une fusion-Bloomberg

lundi 30 mars 2015 21h51
 

VANCOUVER, Canada, 30 mars (Reuters) - Les groupes miniers Teck Resources et Antofagasta envisagent une fusion qui créerait l'un des premiers producteurs mondiaux de cuivre, rapporte Bloomberg lundi en citant des sources anonymes.

Teck, basé au Canada, et Antofagasta, coté à la Bourse de Londres, ont déjà noué des contacts et tout accord dépend de la décision des familles contrôlant chacun des deux groupes, ajoute Bloomberg.

L'action Teck a bondi de 14% à la Bourse de Toronto.

Le groupe canadien a répondu dans un courriel qu'il ne commentait pas les rumeurs de marché et les supputations.

Il n'a pas été possible de joindre Antofagasta dans l'immédiat.

Avec une capitalisation boursière de 8,1 milliards de dollars (7,49 milliards d'euros), Teck est le groupe minier canadien le plus diversifié avec des activités dans le cuivre, le zinc et le charbon. Il dépend de la famille canadienne Keevil.

Le producteur chilien de cuivre Antofagasta a pour sa part une capitalisation boursière de 10,8 milliards de dollars. Il est contrôlé par la famille chilienne Luksic.

Le secteur minier mondial est confronté à une chute des cours qui a entraîné un ralentissement des opérations de fusions-acquisitions. (Nicole Mordant; Bertrand Boucey pour le service français)