Le deuxième actionnaire d'Holcim rejette le ratio d'échange-sce

lundi 30 mars 2015 16h53
 

ZURICH, 30 mars (Reuters) - Eurocement Holding, deuxième actionnaire du cimentier suisse Holcim, n'est pas satisfait du rapport d'échange lié au projet de fusion avec le français Lafarge, a déclaré lundi à Reuters une source au sein d'Eurocement

Lafarge et Holcim ont remis le 20 mars dernier leur projet de fusion sur les rails en ramenant le ratio d'échange à 0,9 action Holcim pour une action Lafarge, au lieu de la parité, ce qui donnerait près de 56% du futur ensemble à Holcim et 44% à Lafarge, contre 53%-47% dans le schéma initial.

Cet accord ne satisfait pas Eurocement, qui détient 10,8% du capital du cimentier suisse.

"Nous pensons que le ratio n'est pas assez bon", a dit la source. "La situation actuelle ne nous satisfait pas".

La source confirme ainsi une information de l'hebdomadaire helvétique Sonntagszeitung, qui écrivait dimanche que l'homme d'affaires russe Filaret Galtchev, à la tête de la holding Eurocement, rejetait les nouveaux termes de l'accord.

(Oliver Hirt et Joshua Franklin; Patrick Vignal pour le service français)