La Bourse de Paris-Les valeurs du jour lundi (clôture)

lundi 30 mars 2015 18h25
 

* Variation des futures sur indice CAC 40 <0#FCE:>
    * Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 30 mars (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la
Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse
de 0,98% à 5.083,52 points,  porté par la baisse de l'euro et
des cours du pétrole ainsi que par la nette amélioration du
sentiment économique en zone euro en mars :
        
    * Les VALEURS CYCLIQUES, notamment l'automobile 
(+2,33%), la chimie (+1,88%) et les technologiques
 (+1,9%), ainsi que les BANCAIRES (+1,46%) ont
enregistré les meilleures performances sectorielles en Europe.
    PSA PEUGEOT CITROËN (+3,68% à 15,775 euros) a fini
en tête des hausses du CAC 40, la tonalité des déclarations
président du groupe au journal Investir ayant conforté
l'optimisme des investisseurs sur la valeur. 
    VALEO a gagné 3,25% à 143,15 euros, RENAULT
 2,86% à 86,08 euros. Hors CAC 40, MONTUPET a
grimpé de 5,26% à 67,40 euros.
    Le titre du groupe de chimie SOLVAY a pris 1,23% à
135,65 euros.
     ALCATEL-LUCENT a progressé de 3,43% à 3,524
euros. L'équipementier a été retenu par China Telecom 
comme l'un de ses trois principaux fournisseurs pour déployer
des services très haut débit mobile à travers la Chine.
. CAPGEMINI a gagné 1,94% à 78,12
euros.    
     SOCIETE GENERALE s'est adjugé 2,18% à 45,63
euros, BNP PARIBAS 1,9% à 57,26 euros et CREDIT
AGRICOLE 2,09% à 13,895 euros.
    
     * Lanterne rouge du CAC 40, LAFARGE a perdu 1,93%
à 60,41 euros, le titre ayant souffert d'un retour des doutes
sur le succès de son projet de fusion avec Holcim 
(-0,07%) en raison d'informations selon lesquelles le deuxième
actionnaire du cimentier suisse, Eurocement Holding, a rejeté le
ratio d'échange récemment modifié. 
    
   * GENFIT (+15,79% à 32,78 euros) a signé la plus
forte hausse du SBF 120, le président de la société
biopharmaceutique ayant déclaré sur CNBC ne pas exclure la vente
de la société. Le titre a chuté de 44% vendredi à la suite des
résultats jugés décevants d'une étude très attendue sur son
candidat médicament phare, le GFT505. 
 
    * STMICROELECTRONICS a grimpé de 3,64% à 8,731
euros, porté par des rumeurs de M&A dans le secteur. Selon le
Wall Street Journal, le géant des semi-conducteurs Intel
 discute du rachat de son concurrent Altera,
une transaction susceptible de représenter plus de 10 milliards
de dollars (9,2 milliards d'euros). 

    * KORIAN MEDICA (-3,82% à 31,75 euros)     a
accusé la plus forte baisse du SBF 120, la valeur
continuant de pâtir de ses perspectives jugées décevantes
annoncées mercredi soir. Depuis, la valeur
affiche un recul de près de 10%.
    
    * CGG a perdu 1,58% à 5,29 euros et MAUREL & PROM
 0,64% à 6,865 euros, pénalisés par la baisse des cours
du brut à la veille d'une première date butoir des
négociations sur le programme nucléaire iranien qui, si elles
aboutissaient à un accord, pourraient mettre un terme aux
sanctions contre l'Iran et lui permettre d'offrir son pétrole à
un marché déjà inondé. 
    
    * VIRBAC a progressé de 3,03% à 226,3 euros, après
avoir perdu 13,8% depuis la publication des résultats annuels du
laboratoire spécialisé dans la santé animale, la
valeur ayant rebondi sur sa moyenne mobile à 50 jours, à 224,96
euros.
        
    * JACQUET METAL SERVICE a pris 3,93% à 19,025 euros
après l'annonce de l'acquisition d'activités de distribution
d'aciers spéciaux de Schmolz+Bickenach basées en Allemagne, en
Belgique, en Autriche et aux Pays-Bas pour une valeur
d'entreprise de 88,6 millions d'euros. (Le communiqué: bit.ly/1CoeOvf).
    Selon Thomson Reuters LPC, Jacquet Metal cherche à augmenter
une ligne de crédit syndiqué déjà existante, pour la porter de
75 millions à 125 millions d'euros, dans le cadre du financement
de cette acquisition. 
    
    * NICOX a lâché 2,29% à 1,875 euro après avoir
accentué l'an dernier sa perte nette, à 22,9 millions d'euros.
      

 (Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier et Raphaël Bloch,
édité par Dominique Rodriguez)