La Grèce dit discuter positivement avec ses créanciers

dimanche 29 mars 2015 18h27
 

ATHENES, 29 mars (Reuters) - La Grèce s'est montrée plutôt optimiste dimanche au sujet de ses discussions avec ses créancies internationaux, disant qu'elles s'étaient poursuivies tout au long du week-end, le pays étant engagé dans une course contre la montre pour aboutir à un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) et l'Union européenne permettant le déblocage d'une nouvelle aide.

Une source proche du dossier a dit mardi à Reuters que la Grèce serait à court d'argent dès le 20 avril si le pays n'arrive pas à convaincre ses partenaires européens de lui verser de nouveaux fonds.

Le 20 février dernier les ministres des Finances de la zone euro avaient abouti à un accord de principe pour prolonger de quatre mois l'aide financière dont bénéficie la Grèce, sous réserve d'avoir sous les yeux une liste de mesures jugée satisfaisante.

Des responsables gouvernementaux grecs ont déclaré vendredi qu'Athènes avait soumis à ses créanciers réunis au sein du "Groupe de Bruxelles" une liste détaillée de réformes censées assurer un petit excédent budgétaire primaire cette année.

"Aujourd'hui, les discusssions avec le Groupe de Bruxelles ont continué dans un bon climat de coopération", a déclaré un responsable, en référerence à l'Union européenne et au FMI.

"Nous avons convenu de mettre en place une politique adaptée qui fera passer le poids de l'effort de ceux qui gagnent le moins à ceux qui gagnent le plus."

La liste présentée vendredi regroupe des mesures qui doivent permettre d'augmenter les recettes de l'Etat de trois milliards d'euros cette année.

PAS D'EXCÉDENT PRIMAIRE CETTE ANNÉE SELON DER SPIEGEL   Suite...