ChemChina espère réintroduire Pirelli en Bourse en Italie-Pdt

dimanche 29 mars 2015 15h51
 

PEKIN, 29 mars (Reuters) - Le président de China National Chemical Corp (ChemChina) a dit dimanche espérer réintroduire Pirelli en Bourse en Italie après que la société chinoise a annoncé il y a une semaine le rachat du cinquième fabricant mondial de pneus.

Ren Jianxin a également dit à des journalistes qu'une contre-offre sur Pirelli nuirait aux actionnaires de l'entreprise italienne ainsi qu'à sa stratégie delong terme.

Le 23 mars, ChemChina a annoncé le rachat de Pirelli pour 7,1 milliards d'euros, dernier fleuron de l'industrie italienne en date à tomber dans des mains chinoises.

"Nous avions peur que, en raison d'une abondance de liquidites à bon marché, certains se rueraient pour surenchérir. Mais une contre-offre ferait du tort aux investisseurs de Pirelli (...)", a dit Ren Jianxin.

Il fait ainsi écho aux propos tenus jeudi par Marco Tronchetti Provera, l'administrateur délégué de Pirelli qui restera aux commandes une fois le rachat de l'entreprise finalisé, disant que cette dernière ne discutait pas avec d'autres en vue d'une contre-offre.

Ren Jianxin a rejeté toute idée de licenciements chez Pirelli dans la foulée de son rachat par ChemChina, notant que que la transaction était guidée par une volonté d'expansion.

"Cela veut dire que nous aurons besoin de davantage de personnel, il n'y aura pas de licenciements", a-t-il dit.

Paul Hembery, à la tête de la division sports mécaniques de Pirelli, a déclaré samedi que le rachat du groupe par ChemChina ne remettait pas en cause son engagement dans la Formule 1.

"Les sports mécaniques sont un élément clef de notre positionnement sur les segments haut de gamme. Nous sommes engagés dans plus de 250 championnats cette année dans 54 pays et la F1 constitue l'apogée de cette activité", a-t-il dit.

Pirelli est le fournisseur exclusif de pneus à la F1, avec un contrat qui expire à la fin de 2016. Le processus d'appel d'offres pour 2017 doit s'ouvrir cette année. (Chen Aizhu et Matthew Miller, avec le contribution de John O'Brien à Sepang (Malaisie), Benoit Van Overstraeten pour le service français)