Chevron veut sortir du capital du raffineur Caltex Australia

vendredi 27 mars 2015 11h45
 

HONG KONG/SYDNEY, 27 mars (Reuters) - Chevron cherche à vendre la totalité de sa participation de 50% dans le capital de Caltex Australia pour environ 4,6 milliards de dollars australiens (3,31 milliards d'euros).

Après près de 40 ans, le groupe pétrolier américain souhaite se désengager du plus gros raffineur australien dont la rentabilité est mise à mal par la récente chute des cours du pétrole alors que ses coûts de production sont élevés.

Le deuxième pétrolier américain met sur le marché 135 millions d'actions Caltex au prix plancher de 34,20 dollars australiens, une décote de 9,7% par rapport à la clôture de vendredi, selon un document auquel Reuters à eu accès. L'action Caltex a gagné 10,7% depuis le début de l'année.

Une division par deux des cours du pétrole sur les marchés mondiaux depuis juin 2014 a aggravé la pression sur les raffineurs australien, qui sont pénalisés par des équipements vieillissants, la concurrence du pétrole importé et des coûts de production élevés. De nombreuses compagnies, dont Caltex, ont fermé des raffineries et d'autres rénovent leurs installations.

Chevron est la dernière des grandes compagnies pétrolières à sortir de l'industrie du raffinage en Australie. L'an dernier, Royal Dutch Shell a vendu ses activités de raffinage et de la distribution pour 2,9 milliards de dollars australiens et BP, qui a fermé sa raffinerie de Bulwer Island dans le Queensland, cède également son activité bitume en Australie.

L'Australie fait l'objet de nombreuses cessions de blocs d'actions depuis quelques mois, les investisseurs cherchant à tirer parti des valorisations élevées après le récent rally boursier sur des anticipations de nouvelles baisses de taux. (Denny Thomas; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)