LEAD 2-L'enquête sur le crash de l'A320 de Germanwings progresse

mercredi 25 mars 2015 18h26
 

* L'enregistreur de conversations a livré ses premiers secrets

* Le BEA ne peut encore tirer aucune conclusion

* Il ne croit ni en la dépressurisation, ni à l'explosion en vol

* La priorité n'est pas de descendre les corps

* L'enquête devrait durer très longtemps (Actualisé avec BEA, autres éléments)

par Jean-François Rosnoblet

SEYNE-LES-ALPES, Alpes-de-Haute-Provence , 25 mars (Reuters) - L 'enquête sur les causes de la catastrophe de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, qui s'est écrasé dans les Alpes françaises avec 150 personnes à bord, a progressé mercredi avec l'exploitation des données d'un enregistreur de vol.

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a réussi à écouter le fichier audio de la "boîte noire" qui a enregistré les échanges audio dans le cockpit et qui a été retrouvée dès mardi.

"Nous avons à l'instant réussi à en extraire un fichier de données audio utilisables", a dit Rémi Jouty, directeur du BEA, lors d'une conférence de presse au Bourget.   Suite...