Mediaset reverse un dividende, annonce que le pire est passé

mercredi 25 mars 2015 00h12
 

MILAN, 24 mars (Reuters) - Mediaset va reprendre le versement d'un dividende après deux années sans rien, encouragé par la reprise en Espagne et les perspectives de croissance dans son activité domestique.

La société, contrôlée par l'ancien président du conseil Silvio Berlusconi, réduisait ses coûts pour faire face à une longue période de récession en Italie et à une vive concurrence.

Après deux années de résultats moroses, sans dividende, Mediaset a dit qu'il distribuerait 22,7 millions d'euros à ses actionnaires, soit 0,02 euro par action, après avoir réalisé un bénéfice net 2014 multiplié par près de trois à 23,7 millions d'euros. Les analystes interrogés par Thomson Reuters attendaient un bénéfice net de 66 millions d'euros.

"Nous considérons que le pire est derrière nous (...) Le montant du dividende n'est pas significatif, c'est davantage un signe de confiance dans l'avenir", a déclaré son directeur financier, Marco Giordani, lors d'une conférence téléphonique.

Le titre Mediaset a clôturé en hausse de 3,2% mardi à la Bourse de Milan, avant la publication de ses résultats.

Marco Giordani a indiqué qu'il n'y aurait plus de réductions de coûts, mais que la rentabilité du groupe devait être améliorée avant de revenir à l'ancienne politique de dividende, consistant à rendre tout le flux de trésorerie aux actionnaires.

Hors le programme de réduction de coûts, Mediaset cherche également un partenaire pour renforcer son activité de télévision payante, dont les coûts s'envolent pour s'acquitter des droits de retransmission des matchs de football.

Le directeur financier a précisé que les négociations en vue d'un partenariat s'étaient terminées sans succès, les candidats ayant souhaité racheter l'ensemble de l'activité, alors que Mediaset ne veut céder qu'une participation minoritaire. (Juliette Rouillon pour le service français, édité par)