Profumo quittera Monte Paschi après l'augmentation de capital

dimanche 22 mars 2015 14h26
 

MILAN, 22 mars (Reuters) - Alessandro Profumo, le président de la banque italienne en difficulté Banca Monte dei Paschi di Siena, a annoncé qu'il démissionnerait une fois menée à bien l'augmentation de capital de trois milliards d'euros prévue par le groupe au cours des prochains mois.

Ce vétéran du secteur bancaire italien a été nommé en 2012 pour orchestrer la restructuration de la banque toscane, alors en grande difficulté.

Monte Paschi, qui a accumulé près de 15 milliards d'euros de pertes depuis 2011, a déjà levé cinq milliards de capitaux frais mais doit encore faire appel au marché pour renforcer son bilan, jugé trop faible l'an dernier par la Banque centrale européenne (BCE).

L'augmentation de capital doit être bouclée d'ici juillet et elle pourrait aboutir à la fin de l'indépendance de Monte Paschi, plus ancienne banque en activité au monde.

"Je considère que ma tâche au sein de la banque sera achevée une fois que l'augmentation de capital sera réalisée", a dit Alessandro Profumo au quotidien italien Corriere della Sera dans un entretien publié dimanche.

"Disons que la route à suivre est désormais tracée et, si je puis dire, que même si la tâche n'est pas facile, elle a été rendue plus aisée", a-t-il ajouté.

Ses propos ont été confirmés par Monte Paschi.

Alessandro Profumo, 58 ans, a été, de 1997 à 2010, administrateur délégué d'UniCredit, qu'il a fait passer du statut de banque régionale à celui d'acteur paneuropéen du secteur. Il a notamment piloté le rachat du groupe allemand HVB en 2005.

Chez Monte Paschi, il a entre autre négocié la mise en retrait de la fondation Monte dei Paschi, dont la participation a été ramenée d'un peu moins de 50% à 2,5% seulement aujourd'hui.

Dans l'entretien au Corriere della Sera, il se dit prêt à aider le groupe à lui trouver un successeur.

(Silvia Aloisi, Marc Angrand pour le service français)