La Chine demande à Jaguar Land Rover de rappeler des SUV

vendredi 20 mars 2015 11h40
 

SHANGHAI, 20 mars (Reuters) - Un organisme public chinois a demandé à Jaguar Land Rover de rappeler ses SUV Range Rover Evoque, à la suite d'informations parues dans les médias et suivant lesquelles les véhicules sont équipés de boîtes de vitesses défectueuses.

Le constructeur de voitures de luxe, propriété du groupe indien Tata Motor, doit prendre des mesures immédiates pour rappeler et réparer les véhicules défectueux et prolonger leur période de garantie, a déclaré jeudi l'Administration générale de surveillance de la qualité, d'inspection et de quarantaine (AQSIQ).

L'organisme conseille par ailleurs aux douanes de surveiller les importations de ce SUV.

La télévision chinoise critiquait Land Rover dimanche pour des problèmes de boîtes de vitesses dans certains de ses véhicules, lors d'une émission qui mettait également en cause des constructeurs tels que Volkswagen et Nissan Motor.

Land Rover a présenté ses excuses à la clientèle sur son site de microblogging.

Land Rover, qui figure parmi les constructeurs automobiles dont la Chine soupçonne un comportement anticoncurrentiel, estimait en octobre que la croissance des ventes diminuerait de moitié environ en Chine cette année, en raison d'un ralentissement de la croissance propre du marché automobile local.

(Brenda Goh, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)