Sharp supprimera 6.000 emplois-source

jeudi 19 mars 2015 07h55
 

TOKYO, 19 mars (Reuters) - Sharp compte supprimer quelque 6.000 emplois, soit plus de 10% de ses effectifs, dans le cadre d'une restructuration qui lui coûtera plus de 200 milliards de yens (1,5 milliard d'euros), a dit une source proche du dossier jeudi.

Au Japon, 3.000 salariés partiront en préretraite, tandis que 3.000 postes disparaîtront ailleurs, a précisé la source. Sharp employait 50.000 personnes à la fin de 2014.

Le groupe d'électronique japonaise pense qu'il accusera sa troisième perte nette annuelle en quatre ans en raison de la faiblesse des ventes d'écrans de smartphones en Chine, élément aggravé par le retour inattendu du concurrent Japan Display .

Sharp a annoncé en février qu'il projetait une perte nette d'une trentaine de milliards de yens sur l'exercice annuel clos le 31 mars prochain, alors qu'il anticipait auparavant le même montant mais bénéficiaire.

Une autre source déclarait au début du mois que Sharp s'apprêtait à solliciter une aide auprès de ses deux principaux créanciers, Mizuho et Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ , en vue de renforcer son bilan avant de se lancer dans une restructuration.

Les banques du groupe japonais avaient accepté en septembre 2012 d'ouvrir des prêts et des lignes de crédit de 360 milliards de yens à Sharp, lequel s'était engagé à renouer avec le bénéfice cette année.

Jusqu'à présent, il s'est retiré du marché de la télévision en Europe et a mis un terme à ses activités dans les panneaux solaires en Europe et aux Etats-Unis.

Sharp devrait inclure le nouveau plan de restructuration dans une nouvelle stratégie à moyen terme qu'il doit dévoiler en mai.

Le Nikkei écrit ce jeudi que Sharp pourrait aussi se séparer de ses activités de téléviseurs en Amérique du Nord et réduire la grille des salaires au Japon. Le Yomiuri rapporte que Sharp envisage de fermer son site de production de téléviseurs au Mexique et de réduire la taille de sa force de vente en Amérique du Nord.   Suite...