La Grèce soutient les investissements de Deutsche Telekom

mercredi 18 mars 2015 17h19
 

ATHÈNES, 18 mars (Reuters) - Le gouvernement grec a annoncé mercredi soutenir les investissements d'OTE, la filiale locale de Deutsche Telekom, dans les réseaux à haut débit.

Le premier opérateur télécoms grec, contrôlé à 40% par Deutsche Telekom et à 10% par l'Etat grec, prévoit d'investir au minimum 1,2 milliard d'euros en Grèce d'ici 2017, a dit Claudia Nemat, membre du directoire de Deutsche Telekom chargée de l'Europe.

Depuis l'arrivée de la gauche radicale au pouvoir en Grèce en janvier, des incertitudes demeurent sur la position du chef du gouvernement Alexis Tsipras quant aux investissements étrangers.

Athènes s'est déjà opposé à des investissements canadiens dans une mine d'or et a également annulé les projets de privatisation dans les services aux collectivités, conformément à des engagements électoraux qui ont fait trembler les investisseurs et les marchés financiers.

Mais le gouvernement grec s'est voulu plus conciliant mercredi en rencontrant notamment Claudia Nemat et le directeur général d'OTE Michael Tsamaz.

"Les investissements dans les nouvelles technologies et l'innovation sont l'une des priorités du gouvernement car ils sont une force majeure du développement global de la société", a déclaré le vice-Premier ministre Grec Yannis Dragasakis, à l'issue de la réunion, selon un communiqué du ministère des Finances.

Le gouvernement s'est également engagé à accélérer toutes les réformes nécessaires à la réalisation des objectifs de croissance fixés par l'Union européenne d'ici 2020, par le biais notamment des technologies de l'information, ajoute le communiqué. "Les deux actionnaires d'OTE s'accordent à dire que l'opérateur représente un élément essentiel de réalisation de ces objectifs". (Angeliki Koutantou, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)