USA-Les républicains promettent un budget à l'équilibre en 2024

mardi 17 mars 2015 17h20
 

par David Lawder

WASHINGTON, 17 mars (Reuters) - Les élus républicains de la Chambre des représentants ont présenté mardi un programme budgétaire visant un retour à l'équilibre des finances publiques à l'horizon 2024 en coupant radicalement dans l'aide sociale et les dépenses non militaires ainsi qu'en relançant leur offensive contre leur bête noire, la loi sur la couverture médicale obligatoire, dite "Obmacare".

Le projet du président de la commission du budget de la Chambre Tom Price prévoit une baisse des dépenses et une réduction des charges d'intérêt de 5.468 milliards de dollars sur dix ans par rapport à la trajectoire des finances publiques actuelle.

Pour s'assurer le soutien d'un groupe républicain divisé, le projet de Price respecte le principe du mécanisme des coupes budgétaires automatiques pour l'année prochaine tout en prévoyant une augmentation des dépenses militaires grâce à une enveloppe de près de 40 milliards de dollars supplémentaires sur un compte spécial hors budget du financement des opérations militaires.

Quelque 70 élus républicains avait prévenu qu'ils rejetteraient le projet de budget de leur parti s'il ne prévoyait pas une enveloppe au moins équivalente aux 561 milliards de dollars du budget de base des forces armées demandés par le président démocrate.

A 613 milliards de dollars en prenant en compte les opérations militaires, la proposition républicaine est juste au-dessus du montant total, opérations militaires incluses, demandé par Barack Obama.

Pour les années suivantes, le projet républicain prévoit une augmentation des dépenses pour la défense financée par une réduction plus importante des autres dépenses dites "discrétionnaires".

Même s'il est adopté avec les seuls votes républicains, ce projet d'un "budget à l'équilibre pour une Amérique plus forte" n'aura pas force de loi.

Les résolutions budgétaires annuelles sont non contraignantes et contribuent à alimenter le débat budgétaire tout en montrant aux électeurs ce que serait la politique des Républicains s'ils détenaient tous les leviers du pouvoir.   Suite...