Nissan suspend sa production en Russie jusqu'à fin mars

mardi 17 mars 2015 11h56
 

17 mars (Reuters) - Nissan a annoncé mardi suspendre la production de son usine de Saint-Pétersbourg entre le 16 et le 31 mars en raison de la faiblesse du marché automobile russe.

Le deuxième constructeur automobile japonais ne prolongera pas les contrats de travail temporaires et suspendra les embauches, a déclaré une porte-parole du groupe.

Le marché automobile russe a chuté de 38% en février par rapport au même mois de 2014, poursuivant sa tendance fortement baissière de l'an dernier sur fond de difficultés économiques dues à l'effondrement des cours du pétrole et aux sanctions occidentales en riposte à la crise ukrainienne.

La chute du rouble a par ailleurs découragé les achats de produits importants et contraint les constructeurs à relever leurs prix.

La baisse du marché a décidé General Motors à fermer son usine russe pendant huit semaines à compter de la fin mars, après avoir déjà réduit sa production en septembre.

Nissan assemble les modèles X-Trail, Murano, Teana et Pathfinder à son usine de Saint-Pétersbourg. Il produit aussi d'autres modèles sur des sites appartenant au premier constructeur russe Avtovaz, contrôlé par Nissan et son partenaire français Renault.

Le groupe japonais maintient pour autant son ambition de doubler à terme la capacité de production de Saint-Pétersbourg, pour la porter à 100.000 voitures par an, et continue de considérer la Russie comme un important investissement de long terme. (Chang-Ran Kim, Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)