Arcelor ne prévoit pas d'autres baisses de capacités en Europe

lundi 16 mars 2015 16h23
 

COLOGNE, Allemagne, 16 mars (Reuters) - ArcelorMittal a dit lundi ne pas avoir l'intention de fermer d'autres capacités de production en Europe, et ce en dépit d'une probable poursuite de la baisse des prix de l'acier cette année en raison notamment d'importations bon marché en provenance de Chine et de Russie.

"Absolument pas" a répondu Frank Schulz, directeur général des opérations allemandes du premier sidérurgiste mondial, en réponse à une question posée par Reuters sur une éventuelle nouvelle réduction des capacités en Europe.

"Nous avons fait nos devoirs, nous avons ajusté nos capacités", a-t-il ajouté.

Dans la foulée de la crise financière de 2007-2009, ArcelorMittal à fermé des hauts fourneaux en Belgique et a mis l'arrêt d'autres installations de ce type en France en Allemagne.

La demande européenne n'a pas encore retrouvé son niveau d'avant la crise financière et, dans son rapport annuel 2014, ArcelorMittal estime que les capacités de production en Europe peuvent être supérieures de 30% à la demande.

L'entreprise ajoute que sur ses 25 hauts fourneaux, 19 étaient actuellement en activité. Selon Frank Schulz, il n'y avait aucun projet pour arrêter l'un de ces 19 sites, sauf si des réparations s'avèrent nécessaires.

La demande d'acier devrait augmenter de près de 2% en Europe cette année, à la faveur d'une reprise du secteur automobile et de celui de la construction.

Mais un flux d'exportations en provenance de Chine, où la croissance ralentit, et de Russie, où la valeur du rouble a chuté, va continuer de tirer les prix vers le bas. (Georgina Prodhan, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)