Un million de manifestants contre Dilma Rousseff au Brésil

dimanche 15 mars 2015 20h13
 

RIO DE JANEIRO, 15 mars (Reuters) - Près d'un million de personnes ont manifesté dimanche dans plusieurs villes du Brésil pour protester contre la dégradation de la situation économique du pays, l'inflation et la corruption et pour demander une destitution de la présidente Dilma Rousseff dans l'affaire Petrobras.

Dilma Rousseff, qui a entamé son second mandat il y a trois mois, ne devrait pas céder à la pression de la rue, ni faire l'objet d'une procédure "d'impeachment" dans cette affaire de corruption portant sur plusieurs millions de dollars touchant la compagnie pétrolière publique.

Toutefois, ces manifestations qui interviennent seulement cinq mois après la courte réélection de la présidente sortante traduisent un mécontentement croissant à l'égard de sa gestion.

Les défilés organisés dimanche se sont déroulés dans le calme et n'ont pas reproduit les vagues de manifestations parfois violentes qui s'étaient déroulées en 2013 pour dénoncer les dépenses publiques en vue de l'organisation de la Coupe du monde 2014 dans le pays.

Des milliers de personnes vêtues de bleu, vert et jaune, les couleurs du drapeau national, se sont rassemblées sur le front de mer de Copacabana à Rio pour demander le départ de la présidente.

A Sao Paulo, principale ville du pays, quelque 500.000 manifestants se sont retrouvés sur l'avenue Paulista.

Les opposants font valoir que la politique menée par le Parti des travailleurs a hypothéqué le taux de croissance du pays qui était en moyenne de 4% par an au cours de la décennie précédant l'arrivée de Rousseff au pouvoir.

Ils critiquent notamment les fortes dépenses publiques, les prêts subventionnés, le protectionnisme et la corruption comme les principaux maux expliquant le ralentissement de l'économie.

Les analystes estiment que le Brésil devrait entrer en récession cette année. L'inflation est à son niveau le plus élevé depuis 10 ans et la monnaie nationale, le real, a perdu plus de 22% de sa valeur face au dollar cette année.

(Paulo Prada, Pierre Sérisier pour le service français) ;))